top of page
  • Photo du rédacteurPatricia Jaïs

Gérald Hach, sculptures


Mains de maître

Animé par un profond désir de se mettre à la sculpture, Gérald Hach s’entendit dire un jour: “Si tu peux sculpter des mains, tu peux tout faire…” Le défi était lancé. Il s’en remit à son inspiration et, alors qu’il n’avait jamais suivi un seul cours, il commença par sculpter des mains. Le résultat fut stupéfiant. Sa première pièce (1995) était déjà un chef-d’œuvre de vérité. Ces deux mains en terre, réunissant l’ambivalence de l’être, signèrent le début d’une déclinaison sans cesse aiguisée par la sensibilité et le dynamisme créatif du sculpteur, d’un homme passionné par la nature de ses pairs. A travers ses mains, Gérald Hach donne forme à la pluralité individuelle, à la différence qui fait l’essence de l’homme.



Visages d'émotions

L’autre facette créative du sculpteur est mise à jour dans ses visages. Tel un masque, chacun d’eux met en scène une symbolique liée aux émotions les plus nobles, comme aux sentiments que l’on refoule. De l’extrême douceur à la force destructrice, c’est l’expression du Tout en Un. Chaque visage nous renvoie le reflet de ce que nous sommes, il nous interpelle à différents niveaux de notre personnalité.



Vous trouverez toutes les sculptures de Gérald Hach sur le site


Le rêveur. Bronze



La Colère. Terre cuite et vernissée Etreinte. Pâte de verre Tendresse. Terre cuite

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page