top of page
  • Photo du rédacteurPatricia Jaïs

L'ortie, une plante ordinaire aux qualités extraordinaire

En effet, l’ortie est riche en minéraux, en vitamines et en protéines.

Naturellement, selon le terrain où elle pousse et selon l’espèce (grande ou petite ortie), les taux varient. Mais dans tous les cas, c’est une plante particulièrement intéressante.


Depuis l’antiquité, elle est appréciée pour ses vertus médicinales. On lui connaît de très nombreux usages : thérapeutiques, cosmétiques et culinaires.


En voici cinq...



1. Arthrite, rhumatismes et goutte

Traditionnellement, l’ortie soigne l’arthrite et les rhumatismes. On lui voue un effet anti-inflammatoire puissant, lié à sa teneur en minéraux.

Selon votre courage, différents modes d’emploi existent. On peut appliquer les feuilles directement sur la peau. C’est urticant mais cela fait baisser la douleur.

On peut les utiliser également en bains. Dans ce cas, on pourra alterner les bains infusés de feuilles d’ortie (ou de prêle, ou les deux alternativement).




2. Rhume des foins (ou rhinite allergique)

Dans ce cas, les feuilles d’ortie– prises en infusion – servent à bloquer les effets de l’histamine sur les personnes allergiques au pollen.

Cette molécule(l’histamine) du système immunitaire joue sur certaines cellules du corps qui provoquent ensuite une réaction défensive : l’allergie.

L’ortie par ailleurs limite la production des sécrétions liées au rhume et permet de les expulser. Elle réduit aussi la toux. Pour soigner ces rhinites, le curcuma, le thé vert, la réglisse et le pollen peuvent également être utiles.


3. Fatigue

Cette fois, ce sont les protéines des orties, ainsi que leur forte teneur en fer et en vitamine C qui vous intéressent en particuliers.

Prenez dans ce cas du jus d’ortie. Pour cela, il suffit de mixer les feuilles fraîches, d’en filtrer le jus et d’en boire 15 ml, 3 fois par semaine.

Mais il existe aussi des tisanes d’ortie, des teintures mères (la plante est mélangée avec de l’alcool) ou des compléments alimentaires (gélules, extraits secs).


4. Problèmes urinaires

L’ortie permet d’éviter l’apparition de calculs urinaires et rénaux. Elle est utilisée en traitement complémentaire pour soigner les cystites ou les inflammations des voies urinaires.

On conseille alors d’utiliser la feuille et la racine d’ortie, prises en décoction (30 g pour un litre d’eau que vous laisserez bouillir 10 minutes). Avec ce traitement, il vous faudra boire beaucoup, l’ortie est diurétique.


5. Prostate

C’est probablement l’effet thérapeutique de l’ortie qui a été le plus étudié. En 1995, une étude menée auprès de 2 080 sujets traités avec un mélange d'extrait de racine d'ortie et d'extrait de palmier nain a donné des résultats convaincants pour les chercheurs. D’autres travaux sont depuis venus confirmer la tendance.

Dans ce cas en revanche, c’est surtout l’utilisation de la racine qui est préconisée.


Pour en savoir plus, nous vous suggérons de consulter ce site : L'ORTIE

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page