• Patricia Jaïs

Soga, photographies


« Sophie & Sten »

Série du Couple, par Soga


Formé de deux personnes distinctes, le couple devient une entité unique. Chacun se fond un peu dans l’autre. Jusqu’à quel point ? Que reste t’il de l’individu ? Qu’est la nouvelle entité ainsi créée ?

Au début de la relation amoureuse, deux êtres tentent de se fondre l’un dans l’autre. Ils découvrent avec excitation leurs points communs, et s’y attachent avec force pour créer des liens. Au fil de la relation, il faut savoir se détacher, pour continuer à vivre en tant que personne unique, et non dans un binôme enfermé sur lui‐même.


Au‐delà de sa propre identité, chacun adopte une seconde identité, celle du Couple qu’il forme avec l’autre.


L’image que je crée symbolise cet instant où les deux se rejoignent, ou se séparent. On y voit les zones de superposition, de froissement, de tension, d’harmonie.


Le couple, c’est aussi la trinité. On dit que pour trouver l’amour, il faut d’abord s’aimer soi‐même. Tomber amoureux d’un autre, c’est aussi, un peu, tomber amoureux de soi‐même, de celui qu’on ne sera jamais, de celui qu’on veut devenir… Ce troisième être, cette entité qu’est le Couple, c’est la combinaison des potentiels des deux personnes. Ce que l’un réussit, l’autre n’a pas besoin de l’entreprendre. L’ultime symbole de cette combinaison étant l’enfant à naître. D’ailleurs, la forme géométrique formée par l’intersection des deux visages n’est pas sans rappeler le Yoni, ou Viseca Pisces, origine de la vie dans de nombreuses cultures.



Soga


www.soga-arts.ch

2 vues
Inscription Newsletter
Inspiration

Sans pardon, la vie est gouvernée par un parcours sans fin de ressentiment et de vengeance.
Roberto Assagioli

J'ai aimé...


Nous nous sommes endormis dans un monde et nous nous sommes réveillés dans un autre.  
Soudain, Disney n'a plus de magie, Paris n'est plus romantique, New York ne reste plus debout, le mur chinois n'est plus une forteresse, et la Mecque est vidée.... Londres ne boursicote plus.

Les câlins et les bisous deviennent soudainement des armes et le fait de ne pas rendre visite aux parents et aux amis devient un acte d'amour.  

Soudain, vous avez réalisé que le pouvoir, la beauté, l'argent ne valaient rien et ne pouvaient pas vous procurer l'oxygène pour lequel vous vous battiez.

Le Monde continue sa vie et il est magnifique ; il ne met en cage que les humains. Je pense qu'il nous envoie un message :
"Vous n'êtes pas indispensables. L'air, la terre, l'eau et le ciel sans vous vont bien. Et même mieux. Quand vous reviendrez, rappelez-vous que vous êtes mes invités... Pas mes maîtres."

Auteur inconnu

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

Copyright © 2019 Metamorphoses. All Rights Reserved.