• Patricia Jaïs

Comment le ciel est devenu grand - Conte apache


C’était il y a longtemps… lorsque les hommes avaient un gros problème; le ciel était trop bas.


Il était si bas qu'il n'y avait pas de place pour les nuages. Il était si bas que les arbres ne pouvaient pas pousser. Il était si bas que les oiseaux ne pouvaient pas voler. S’ils essayaient, ils se heurtaient aux arbres et aux nuages.


Mais ce qui était plus pénible encore, c’était que les hommes adultes ne pouvaient pas se tenir debout, bien droits comme leur corps le leur demandait. Ils devaient marcher tout penchés, en regardant leurs pieds et ne voyaient pas où ils allaient.


Les enfants ne connaissaient pas ce problème. Ils étaient petits, Ils pouvaient se lever aussi droits qu’ils le souhaitaient. Ils ne marchaient pas en regardant leurs pieds et pouvaient voir où ils allaient. Ils savaient par contre qu’un jour, ils deviendraient des adultes et qu'ils devraient marcher tout penchés en regardant leurs pieds à moins que quelque chose ne se passe.


Un soir, tous les enfants se réunirent et décidèrent de relever le ciel. Les quelques adultes qui les écoutaient riaient sous cape mais soudain, ils virent les enfants lever de longs poteaux vers le ciel. Un, deux, trois, quatre… un cri énorme retentit - unnn-uhhhhhh.


Mais rien ne se passa. Le ciel resta comme il avait toujours été. Les arbres ne pouvaient toujours pas grandir. Les oiseaux ne pouvaient toujours pas voler. Il n’y avait toujours pas de place pour les nuages et les adultes marchaient toujours courbés en regardant leurs pieds sans voir où ils allaient.


Le lendemain, les enfants recommencèrent avec des poteaux plus longs. Un, deux, trois, quatre… un cri énorme retentit - unnn-uhhhhhh. Mais rien ne se passa.


Le soir suivant, les enfants - qui sont persévérants - essayèrent encore. Ils prirent des poteaux encore plus longs. Un, deux, trois, quatre… un cri énorme retentit - unnn-uhhhhhh. Mais rien ne se passa.


Le quatrième soir, ils trouvèrent de très très très longs poteaux, les plus longs qu'ils pouvaient trouver, et ils se mirent à compter : un, deux, trois, quatre… un cri énorme a retentit - unnn-uhhhhhh et le ciel se souleva !


Depuis ce jour, le ciel est à sa place. Les arbres peuvent pousser, les oiseaux peuvent voler sans se heurter aux troncs et aux branches. Les nuages ont de la place pour aller et venir et les hommes peuvent se tenir droit en regardant le ciel.


Mais le plus extraordinaire c’est que lorsque le soleil se coucha la nuit suivante et qu’il commença à faire sombre, le ciel troué par les poteaux des enfants se mit à scintiller. Dans chaque trou, il y avait une étoile.


La prochaine fois que vous regarderez le ciel, vous saurez que c’est grâce aux enfants que vous pouvez admirer un tel spectacle. Vous repenserez à cette histoire, et vous saurez que c'était vrai.

0 vue
Inscription Newsletter
Inspiration

Sans pardon, la vie est gouvernée par un parcours sans fin de ressentiment et de vengeance.
Roberto Assagioli

J'ai aimé...


Nous nous sommes endormis dans un monde et nous nous sommes réveillés dans un autre.  
Soudain, Disney n'a plus de magie, Paris n'est plus romantique, New York ne reste plus debout, le mur chinois n'est plus une forteresse, et la Mecque est vidée.... Londres ne boursicote plus.

Les câlins et les bisous deviennent soudainement des armes et le fait de ne pas rendre visite aux parents et aux amis devient un acte d'amour.  

Soudain, vous avez réalisé que le pouvoir, la beauté, l'argent ne valaient rien et ne pouvaient pas vous procurer l'oxygène pour lequel vous vous battiez.

Le Monde continue sa vie et il est magnifique ; il ne met en cage que les humains. Je pense qu'il nous envoie un message :
"Vous n'êtes pas indispensables. L'air, la terre, l'eau et le ciel sans vous vont bien. Et même mieux. Quand vous reviendrez, rappelez-vous que vous êtes mes invités... Pas mes maîtres."

Auteur inconnu

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

Copyright © 2019 Metamorphoses. All Rights Reserved.